Encheres Publiques
Nous sommes le 15 Déc 2017, 21:19
Partager à vos réseaux
forum
Vente aux enchères des Avocats
Vos questions et réponses sur les services des ventes aux enchères des Avocats.Problèmes d'immobilier liés aux propriétaires, copropriétaires, marchands de biens, locataires, squatteurs. Enregistrez-vous !

marchand de biens , banque , et sci

Messagepar mauritiusmat » 31 Oct 2012, 09:35

Bonjour,

après une rénovation de maison acheté aux enchères puis revente puis une construction neuve puis revente.
Ces 2 achats revente ont été réalisé en résidence principale.

Je dispose maintenant de 100 000 €.
j'aurais aimer savoir ce que vous pensiez de cette solution ?

créer une sci avec des biens ( studio par exemple ) acheter en fond propre ou avec très peu de financement bancaire( - de 30 % ) pour que les banques soit en confiance pour me prêter de l'argent en tant que marchand de bien.

et créer une SASU pour mon activité de marchand de bien, pour être salarié et garder ses avantages.

qu 'en pensez vous et quel spécialiste dois je aller voir pour me conseiller, à par vous bien sûre ?
aller voir une banque ouverte aux projet de marchand de bien comme la CIC avant de construire mon projet est il une bonne solution ?

cordialement

mathieu 30 ans
Avatar de l’utilisateur
mauritiusmat
 
Messages : 2
Inscription : 29 Oct 2012, 16:43

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar mauritiusmat » 06 Nov 2012, 14:29

Bonjour,

désolé de vous relancer, mais je ne sait comment faire pour obtenir une réponse, peu être que ma question est trop étendue ?

cordialement

mathieu
Avatar de l’utilisateur
mauritiusmat
 
Messages : 2
Inscription : 29 Oct 2012, 16:43

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar @ndreCROCHON » 07 Nov 2012, 02:46

mauritiusmat a écrit:après une rénovation de maison acheté aux enchères puis revente puis une construction neuve puis revente.
Ces 2 achats revente ont été réalisé en résidence principale.

Je dispose maintenant de 100 000 €.
j'aurais aimer savoir ce que vous pensiez de cette solution ?


Au regard de ce qui précède , voilà ma réponse : "Aux âmes biens nées, la valeur n'attend pas le nombre des années" , ce n'est malheureusement pas de moi.mais de Corneille dans le Cid .

mauritiusmat a écrit:créer une sci avec des biens ( studio par exemple ) acheter en fond propre ou avec très peu de financement bancaire( - de 30 % ) pour que les banques soit en confiance pour me prêter de l'argent en tant que marchand de bien.

et créer une SASU pour mon activité de marchand de bien, pour être salarié et garder ses avantages.


Sans hésiter, voyez votre notaire, il sera vous conseiller utilement.

Bien à vous.

@ndré CROCHON
Avatar de l’utilisateur
@ndreCROCHON
Expert du Forum
 
Messages : 1762
Inscription : 21 Déc 2008, 16:42
Localisation : LYON

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar Djoumont » 22 Nov 2012, 16:32

Bonsoir.

Je suis nouveaux sur ce site,et je pense pouvoir apprendre énormément de chose ici.

Après plusieurs construction d'immeuble par moi même destiné a la location, je pense aujourd'hui a m'installer comme marchand de bien.
ces immeuble sont gérer par moi même jusqu'à présent je le fait comme particulier.
je dispose d'un capitale de 200000 euros, et je pense que acheter des bien aux enchères dans le but de les revendre me parait une bonne idée.
Mais parcequ'il y a toujours un mais,
Par quel type de bien serait il préférable de démarrer?
Je n'est jamais assister a une vente?
je ne c'est pas si il es préférable de commencer par la?
quel sont les frais sur l'achat et la revente.

Quel forme juridique serait il bien de donner a cette structure.
ou serait il préférable de démarrer différemment.

si quelqu'un peut m'aider d'avance merci.
Avatar de l’utilisateur
Djoumont
 
Messages : 4
Inscription : 22 Nov 2012, 16:09

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar @ndreCROCHON » 22 Nov 2012, 19:54

Vous avez de la chance car, vous êtes au bon endroit , si vous vous donnez la peine de lire un maximum de posts (billets) ...Tout y est !

Bonne lecture...

@ndré CROCHON
Avatar de l’utilisateur
@ndreCROCHON
Expert du Forum
 
Messages : 1762
Inscription : 21 Déc 2008, 16:42
Localisation : LYON

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar Djoumont » 23 Nov 2012, 16:04

@ndreCROCHON a écrit:Vous avez de la chance car, vous êtes au bon endroit , si vous vous donnez la peine de lire un maximum de posts (billets) ...Tout y est !

Bonne lecture...

@ndré CROCHON


un peut court mais,
Merci quand même

Trés cordialement
Avatar de l’utilisateur
Djoumont
 
Messages : 4
Inscription : 22 Nov 2012, 16:09

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar Djoumont » 23 Nov 2012, 16:07

mauritiusmat a écrit:Bonjour,

après une rénovation de maison acheté aux enchères puis revente puis une construction neuve puis revente.
Ces 2 achats revente ont été réalisé en résidence principale.

Je dispose maintenant de 100 000 €.
j'aurais aimer savoir ce que vous pensiez de cette solution ?

créer une sci avec des biens ( studio par exemple ) acheter en fond propre ou avec très peu de financement bancaire( - de 30 % ) pour que les banques soit en confiance pour me prêter de l'argent en tant que marchand de bien.

et créer une SASU pour mon activité de marchand de bien, pour être salarié et garder ses avantages.

qu 'en pensez vous et quel spécialiste dois je aller voir pour me conseiller, à par vous bien sûre ?
aller voir une banque ouverte aux projet de marchand de bien comme la CIC avant de construire mon projet est il une bonne solution ?

cordialement

mathieu 30 ans


Bonjour

pouvez vous m'explique ce que c'est une SASU?

Trés cordialement
Avatar de l’utilisateur
Djoumont
 
Messages : 4
Inscription : 22 Nov 2012, 16:09

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar @ndreCROCHON » 26 Nov 2012, 02:25

Voici une réponse argumentée :

Pourquoi créer une SASU ?
Ecrit par Pierre F. le 1 août 2011

La SASU, société par action simplifié unipersonnelle, connait un succès grandissant depuis quelques années. Autrefois réservée aux gros projets, nécessitant la réunion de plusieurs associés et d’un capital minimum, la SAS peut être désormais constitué par un seul associé avec un capital de 1 euros.

Ainsi, un entrepreneur qui se lance seul dans une création d’entreprise pourra opter pour une SASU au lieu de créer une EURL, une entreprise individuelle ou une EIRL, qui sont les autres principales possibilités qui s’offrent à lui.

De notre côté, il nous est impossible de vous indiquer que telle ou telle forme juridique est la meilleure pour exercer une activité car le choix du statut est lié à la fois au projet, aux attentes et à la situation du chef d’entreprise. C’est en fonction de tous ces paramètres qu’il est ensuite possible d’orienter l’entrepreneur vers un statut pour l’exercice de son activité.

Nous nous efforcerons donc de vous présenter les caractéristiques de la SASU, et les points importants qu’il faut retenir pour choisir le statut le plus approprié dans le cadre d’une création d’entreprise.

1. Le président de SASU est assimilé salarié

Lorsque l’associé unique de la SASU exerce également la direction de l’entreprise, une grande différence existe entre le statut social du président et celui qu’il aurait eu en qualité de gérant d’EURL ou d’entrepreneur individuel : Il ne sera pas considéré comme un travailleur non salarié, mais comme un dirigeant assimilé salarié.

Le président de SASU bénéficie donc de la même protection sociale que celle dont bénéficient les salariés affiliés au régime général de la sécurité sociale. Il bénéficiera également, à revenu équivalent, d’une meilleure assurance vieillesse que les travailleurs indépendants.

Toutefois, en qualité de mandataire social, il ne pourra pas bénéficier du régime de l’assurance chômage.

2. Les bénéfices d’une SASU sont imposables à l’IS

En créant une SASU, l’entrepreneur opte automatiquement pour une imposition des bénéfices à l’impôt sur les sociétés. Il ne sera donc pas, contrairement aux entreprises individuelles, EURL et EIRL (qui n’ont pas opté pour l’IS), imposé personnellement sur les bénéfices réalisées par la société.

Néanmoins, une disposition permet à la SASU d’opter pour le régime des sociétés de personnes (voir ci-dessous).

3. La SASU peut opter temporairement à l’IR

Depuis la LME du 4 août 2008, une SASU (ainsi que les SAS) peut opter pour le régime fiscal des sociétés de personnes, ce qui permet à l’associé unique d’être imposé personnellement sur les bénéfices réalisés par la société.

L’option de la SASU pour le régime des sociétés de personnes n’est toutefois que temporaire et ne sera valable que pendant 5 ans maximum.

La SASU est donc une forme juridique qui ne permet pas de bénéficier durablement du régime des sociétés de personnes, contrairement à l’entreprise individuelle, l’EIRL et l’EURL.

Pour obtenir d’avantages d’informations sur l’option des SASU pour le régime des sociétés de personnes, vous pouvez accéder à notre article sur l’option à l’IR des sociétés à l’IS.

4. La SASU implique de respecter un certain formalisme

Tout d’abord, la création d’une SASU ne sera pas aussi aisée que la création d’une entreprise individuelle, pour laquelle il faut effectuer une déclaration d’activité (formulaire P0), ou d’une EIRL, qui ne nécessite qu’une déclaration d’affectation.

Pour créer une SASU, il sera nécessaire de rédiger des statuts, de publier une annonce dans un journal d’annonces légales, de remplir un formulaire m0, d’obtenir un certificat de dépôt de fonds pour les apports en numéraire…

De plus, contrairement à l’entreprise individuelle ou à l’EIRL, la SASU est tenue de respecter un formalisme strict pour toutes les décisions prises par l’associé unique. Un procès-verbal devra être établi et déposé au CFE, accompagné de diverses formalités, et un registre des décisions devra être tenu.

Enfin, la SASU entre dans le champ d’application des règles prévues en matière de conventions réglementées.

5. La SASU permet de limiter la responsabilité de l’associé

L’associé unique d’une SASU est responsable dans la limite des apports qu’il a effectués, excepté s’il accorde personnellement des garanties. L’entrepreneur qui exerce en SASU court, en cas de difficulté, un risque moins grand que l’entrepreneur individuel, dont la responsabilité n’est pas limitée.

6. La SASU facilite le développement de l’entreprise

Un entrepreneur qui créé une SASU pourra développer plus facilement son activité qu’un entrepreneur individuel ou une personne exerçant en EIRL. Pour accueillir un ou plusieurs associés, il lui suffira simplement de céder une partie de ses actions : La SASU deviendra une SAS, ce qui ne constitue pas une transformation de société.

Au contraire, une EIRL ou une entreprise individuelle ne peut en aucun cas accueillir plusieurs associés et le recours à la transformation en société ou à la création d’une nouvelle société sera indispensable.

7. La SASU favorise la transmission

Contrairement à l’entreprise individuelle, une SASU est composée d’un capital réparti en actions, ce qui facilite notamment la transmission de l’entreprise aux héritiers. Il est en effet plus facile de partager les actions entre les héritiers de l’entrepreneur que de se partager un fonds de commerce.

Enfin, les cessions d’actions sont soumises à un régime fiscal plus léger que les cessions de fonds de commerce : Les droits d’enregistrement sont égaux à 3% et plafonnés à 5 000 euros, contre :

5% après un abattement proportionnel de 23 000 euros pour les parts sociales ;
De 0 à 5%, sans plafonnement, pour les cessions de fonds de commerce.
8. Conclusions

En fonction des principales caractéristiques présentées dans cet article, il appartiendra à l’entrepreneur de juger si la création d’une SASU, dans le cadre de son projet, peut être plus opportune que l’exercice de son activité sous une autre forme.

Devant l’importance de ce choix pour l’entrepreneur, l’avis d’un professionnel est souvent le bienvenu.

Pierre Facon - Webmaster du coin des entrepreneurs
Passionné d’entreprenariat, je travaille dans l’expertise comptable sur la métropole lilloise. Me contacter
Une question ? Rejoignez-nous sur notre forum pour entrepreneurs !

A lire également sur le coin des entrepreneurs :

Entreprise individuelle ou société ?

Les avantages de l’entreprise individuelle

Les avantages de la SARL

Choisir entre la SARL et l’entreprise individuelle

L’EIRL : Entreprise Individuelle à Reponsabilité Limitée


Posté dans SAS et SASU Tags: créer une sasu, sasu


Bonne lecture !

@ndré CROCHON
Avatar de l’utilisateur
@ndreCROCHON
Expert du Forum
 
Messages : 1762
Inscription : 21 Déc 2008, 16:42
Localisation : LYON

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar Djoumont » 26 Nov 2012, 15:06

Bonjour

Je suis actuellement artisan dans le jardinage depuis 2005, je fait donc partie du RSI . j'ai acquis depuis deux petite maison que je loue actuellement en meublée.
je souhaite arrêter l'activité de jardinage pour me consacré et dévelopé uniquement l'activité de loueur en meublée non professionnel

est il possible de rester inscrit au RSI en ayant pour revenue deux maisons loué en meublée non professionnel.?

Quel statut prendre?
Quel démarche a effectuer auprès du CFE?

Artisans.
Commerçant.

Merci pour vos réponse.

Trés cordialement
Avatar de l’utilisateur
Djoumont
 
Messages : 4
Inscription : 22 Nov 2012, 16:09

Re: marchand de biens , banque , et sci

Messagepar @ndreCROCHON » 29 Nov 2012, 16:56

Vos questions ne manquent pas d'intérêt, mais elle sont en dehors du cadre des enchères et de mes compétences.

Avec mes vifs regrets.

Bien à vous.

@ndré CROCHON
Avatar de l’utilisateur
@ndreCROCHON
Expert du Forum
 
Messages : 1762
Inscription : 21 Déc 2008, 16:42
Localisation : LYON


Retourner vers Vente aux enchères des Avocats



 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne »

Utilisateurs parcourant ce forum: Alexa [Bot], Bing [Bot], Google Adsense [Bot] et 5 invités

   
Accueil Forum Annuaire Emploi Contact Rejoignez nous sur FaceBook Google+ Twitter
© 2017 Encheres-Publiques.com - Tous droits réservés | Mentions légales | Flux RSS
marchand de biens , banque , et sci : Vente aux enchères des Avocats