Encheres Publiques
Nous sommes le 19 Aoû 2019, 23:38
Partager à vos réseaux
forum
Guide, Articles des ventes des Commissaires Priseurs
Guide, article pratique des ventes aux enchères des Commissaires Priseurs sur le principe d'une encyclopédie collective des enchères publiques en salle de vente. Enregistrez-vous !

Arcachon, les enchères à demeure

Messagepar Pierre » 30 Jan 2011, 15:49

L'étude Toledano est officiellement installée sur le Bassin.

Image


L'hôtel des ventes Toledano n'est plus le bureau annexe de l'étude de Bordeaux. Il est dorénavant un office de commissaires-priseurs à part entière.

Par arrêté ministériel en date du 2 décembre dernier, en effet, l'office a été transféré de Bordeaux à Arcachon, à la demande de Jean-Daniel et Anne Toledano qui ont entamé les démarches il y a un an.

Ce transfert peut même s'interpréter comme une création pour la ville d'Arcachon qui compte désormais, en ses murs, une charge de commissaire-priseur. La première.

« Bien élevés et attentifs »
« Nous avons toujours eu la volonté de nous enraciner dans la Région. Nous aimons Arcachon et le Bassin. Je me sens d'ici, alors que je ne me suis jamais senti de Bordeaux », assure Jean-Daniel Toledano. Parisien d'origine, il s'est d'abord installé en 1990 à Bordeaux où il a acheté une étude de commissaire-priseur, avant d'ouvrir un bureau annexe à Arcachon quatre ans plus tard.

La page se tourne aujourd'hui même puisque Jean-Daniel et Anne Toledano rendent, ce soir, les clefs de leur local bordelais pour ne plus jamais quitter Arcachon.

Entre Bordeaux, où Jean-Daniel se rendait chaque jour, et Arcachon, où restait Anne, l'activité était très différente et avait même évolué ces dernières années.

« Arcachon s'est tout de suite montré réceptive aux ventes du dimanche, mais aussi aux belles ventes, avec des gens disponibles, bien élevés, attentifs, gentils, alors qu'à Bordeaux, nous avions plutôt une clientèle de brocanteurs et d'antiquaires », explique le couple.

« Dans notre exercice professionnel, nous sommes plus à l'aise avec une clientèle de particuliers qui attend du commissaire-priseur un conseil et pas seulement un achat », ajoute Jean-Daniel.

Développer des niches
Les chiffres, fournis pour l'examen de leur demande de transfert d'office, parlent d'eux-mêmes : 78 prisées (inventaires de succession) à Arcachon et 83 à Bordeaux en 2005, 92 et 38 en 2009. Idem pour les ventes aux enchères, 33 à Arcachon et 12 à Bordeaux en 2005, puis 29 et 6 en 2009.

À Arcachon, ils souhaitent faire évoluer leur activité, en créant notamment des inventaires d'assurance ou pour l'ISF.

L'étude qui est connue et appréciée pour ses ventes aux enchères prestigieuses de montres, d'art contemporain, les passions de Jean-Daniel Toledano, ou de flacons de parfum, va s'intéresser à l'Extrême Orient : « Nous allons faire venir, en février, Pierre Ansas, un expert qui a battu un record mondial avec un cachet impérial en jade à 4 millions d'euros ».

La politique de l'étude, aujourd'hui, est de « développer des niches » tout en continuant des ventes généralistes de meubles, objets d'art ou « drouille », mot désuet pour désigner le « tout-venant » que l'on désigne aussi dans le métier comme une « vente d'inutiles ».

« Anne et moi avions cette volonté d'harmoniser nos vies personnelles et professionnelles. C'est un soulagement », conclut Jean-Daniel Toledano.

Source Sud-Ouest du 27/01/2011
Avatar de l’utilisateur
Pierre
 
Messages : 88
Inscription : 02 Déc 2006, 15:09
Localisation : Bordeaux

Retourner vers Guide, Articles des ventes des Commissaires Priseurs



 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne »

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

   
Accueil Forum Annuaire Emploi Contact Rejoignez nous sur FaceBook Google+ Twitter
© 2019 Encheres-Publiques.com - Tous droits réservés | Mentions légales | Flux RSS
Arcachon, les enchères à demeure : Guide, Articles des ventes des Commissaires Priseurs