Encheres Publiques
Nous sommes le 21 Juil 2018, 18:55
Partager à vos réseaux
forum
Guide, Articles des ventes des Avocats
Qui peut acheter ? Qui peut vendre ? Vous souhaitez en savoir plus avant, pendant, après l'achat lors d'une vente aux enchères publiques des Tribunaux. Ce forum pour connaître, échanger sur les pratiques des ventes des Avocats. Enregistrez-vous !

déroulement enchères

Messagepar cusina73 » 27 Mai 2013, 10:58

Bonjour

Nouveau sur le forum, j'ai essayé de trouver parmi les nombreux sujets la réponse à mes questions. Désolé donc si je suis passé au travers et si je vous fais répéter une fois encore le principe.
J'ai bien compris le déroulement global de la procédure dans ses "macro-phases". Par contre, et n'ayant jamais assisté à une enchère, j'aimerais quelques précisions sur le déroulement pratique.
Pour pouvoir enchérir, je dois donner un pouvoir à mon avocat, avec le montant maxi que je souhaite proposer.
Mais quel est alors l'intérêt de passer du temps à enchérir les uns après les autres ? Si chacun a fourni un pouvoir, remis au juge au début des enchères, n'est ce pas une perte de temps que ce déroulement chronométré des enchères ? Je m'explique : chaque avocat connait son montant maxi, et montera donc à ce montant sauf si plus personne de "suit". Donc, on pourrait faire plus simple : chaque avocat remet son pouvoir, et le bien est adjugé à celui qui à le plus haut pouvoir, pour le montant de l'avant dernier + le montant d'une enchère. Terminé. Par exemple, messieurs A, B et C ont donné pouvoir pour respectivement 30K€, 40K€ et 50 K€. Alors le bien est adjugé à C pour 41K€. En effet, au delà de 40K€ plus aucun "concurrent" en face de C.
Ou alors, le montant maxi autorisé peut varier en cours d'enchères (si on est à côté de son avocat)?. Je pense être passé à côté de quelque chose car plutôt que des enchères, je vois pour l'instant plus un principe "d'ouverture d'enveloppe", avec victoire au mieux disant...
Merci de votre éclairage.
cdlt
Avatar de l’utilisateur
cusina73
 
Messages : 2
Inscription : 24 Mai 2013, 11:20

Re: déroulement enchères

Messagepar adibou » 27 Mai 2013, 17:23

Tu peux aussi être dans la salle et "pousser" ton avocat en "sentant" la salle
fin mars j'ai été adjudicataire (je raconterai les détails plus tard, je le dois bien au site qui m'a bien aidé),
mon avocat avait un ordre écrit de ma part a 45.000.
puis je l'ai pousser a 52.000 puis, 58.000, (petites notes sur une feuille qu'il venait lire par dessus mon épaule)
58.000 étant pris par un un autre, j'ai pousser a 59.000 sur un simple signe de tête.
et l'avocat adverse a annoncer 60.000.....
c’était fini.... le chronomètre défilait, défilait .
c'est long..., il restait quelques secondes quand j'ai fait un clin d’œil a mon avocat, signe que je poussai encore un peu.
l'avocat adverse représentait quelqu'un qui n’était pas dans la salle, il avait annoncer les 60.000 de façon bizarre, peut être son montant maxi était atteinte ? j'ai mis une minute au moins a me refaire la séquence dans ma tête
résultat j'ai ete adjudicataire a 61.000

Ou alors, le montant maxi autorisé peut varier en cours d'enchères (si on est à côté de son avocat)?.

bin oui c'est ça :wink:
Avatar de l’utilisateur
adibou
 
Messages : 5
Inscription : 27 Mai 2012, 15:43

Re: déroulement enchères

Messagepar cusina73 » 27 Mai 2013, 18:12

OK, je comprends. Mais il faut alors bien être en phase avec son avocat (qui doit avoir confiance). Car l'avocat est alors "hors" pouvoir officiel. Imaginons que quelqu'un s'emballe, il peut, une fois son sang froid retrouvé, dire qu'il n'avait pas autorisé son avocat à grimper....
Merci pour la réponse. Je vais continuer à étudier le sujet.

Nota : ce forum est vraiment ------- niveau, dans la qualité des informations mais également dans la forme. Enfin un forum où les personnes s'expriment en bon français et non en langage sms.
Avatar de l’utilisateur
cusina73
 
Messages : 2
Inscription : 24 Mai 2013, 11:20

Re: déroulement enchères

Messagepar @ndreCROCHON » 28 Mai 2013, 22:59

cusina73 a écrit:OK, je comprends. Mais il faut alors bien être en phase avec son avocat (qui doit avoir confiance). Car l'avocat est alors "hors" pouvoir officiel. Imaginons que quelqu'un s'emballe, il peut, une fois son sang froid retrouvé, dire qu'il n'avait pas autorisé son avocat à grimper...


Votre remarque est pertinente car si le client est de mauvaise foi, nous pouvons dire que l'avocat engage sa responsabilité.

En effet, la loi est formelle, l'avocat ne peut enchérir sans un mandat précisant le montant maximum de l'enchère auquel son client est disposé d'accéder.

Si,l'avocat fait signer un nouveau mandat à son client tout rentre dans l'ordre, mais si celui-ci s'y refuse, juridiquement l'avocat est en infraction, puisque son client peut invoquer que, l'avocat à transgressé le mandat initial pour lequel il avait reçu un pouvoir.

Nous pouvons admettre que ce cas de figure est sûrement très rare, pour autant, il n'est pas impossible.

Merci pour vos appréciations sur la teneur du site .

Bien à vous.

@ndré CROCHON
Avatar de l’utilisateur
@ndreCROCHON
Expert du Forum
 
Messages : 1762
Inscription : 21 Déc 2008, 16:42
Localisation : LYON


Retourner vers Guide, Articles des ventes des Avocats



 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne »

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

   
Accueil Forum Annuaire Emploi Contact Rejoignez nous sur FaceBook Google+ Twitter
© 2018 Encheres-Publiques.com - Tous droits réservés | Mentions légales | Flux RSS
déroulement enchères : Guide, Articles des ventes des Avocats